Monnaie Libre n°30 Avec SebMusset « tout est politique »

Monnaie Libre reçoit Seb Musset, auteur du blog éponyme, vidéaste, cinéaste, écrivain et blogueur prolifique depuis 2007 où il a été successivement « chroniqueur de guerre néo-libérale » et désormais signe sous la maxime « tout est politique ». Dans ses analyses teintées d’un humour décapant, Seb Musset non seulement critique la politique, mais aussi critique une économie de rente et plus particulièrement une économie de rente immobilière. Asymétrie générationnelle (bébés endettés !) Immobilier, alternance au pouvoir, attaques sur l’universalité de l’allocation familiale et absence de débat sur le quotient familial, niches fiscales, arbitraire et privilèges, mais aussi débat sur les possibilités de refonte du code politique passant par le référendum d’initiative populaire, ou encore la création d’une assemblée de contrôle tirée au sort, tels sont les sujets débattus.

sebmusset

La bannière du blog se Seb Musset

– Générique GNUArt « no more dreams » de nighter
– Première pause musicale « Une alchimie secrète » sous licence Art Libre du groupe Lessazo
– Seconde pause musicale « lovely » Creative Common by sa du groupe Tryad.

cc-by-sa Monnaie Libre


Commentaire

Monnaie Libre n°30 Avec SebMusset « tout est politique » — 2 commentaires

  1. Salut. Merci beaucoup pour ton émission, je les ai toute écouté depuis le début et elles m’ont appris beaucoup de chose. J’aime ton côté éducation populaire et cette qualité rare à parler de problèmes complexes avec des métaphores simples. J’ai quand même une petite critique par rapport à cette émission. Il y a de nombreux moment où tu sors de l’animateur pour plonger dans le rôle de débateur sauvage. Du coup pendant l’émission tu coupe la parole à ton invité un nombre de fois incalculable au point qu’il deviens très difficile de suivre le fil. J’aurais aimé que tu laisse à ton invité plus de temps pour développer ses réponses.

    Voilà j’espère que tu ne prendra pas mal ma suggestion qui n’enlève rien à la qualité et au nécessaire de ton travail, libre s’il en est.

    merci, merci merci…

    ps: J’aurais préféré t’envoyer le commentaire par mail mais je n’ai pas trouvé ton adresse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

*