Monnaie Libre n°37 Stanislas Jourdan et Thierry Crouzet : Europe ou monnaie libre, la progression du Revenu de Base

Dans cet épisode réalisé en pleine semaine du Revenu de Base, Stanislas Jourdan nous propose un point sur l’initiative Européenne, et nous commente son article qui traite des comparaisons des monnaies numériques paru sur OuiShare et traduit depuis en Français et en Espagnol.

Thierry Crouzet de son côté développe son analyse de la motivation nécessaire pour développer et réaliser une monnaie numérique qui intègre un Revenu de Base et se demande si cela doit passer par la monnaie en place ou bien sur une monnaie fondée sur lui.

Structures pyramidales ou décentralisées, via l’Europe ou via la progression irrésistible des monnaies numériques, la notion de Revenu de Base continue sa progression sur tous les terrains.

Logo de l'initiative Européenne Revenu de Base

cc-by-sa Monnaie Libre


Commentaire

Monnaie Libre n°37 Stanislas Jourdan et Thierry Crouzet : Europe ou monnaie libre, la progression du Revenu de Base — 2 commentaires

  1. Au sujet du Revenu de Base, je crois que l’on gagnerait réellement à nommer différemment celui par création monétaire et celui par redistribution.

    On voit bien que dire « Revenu de Base » parle rapidement aux interlocuteurs un minimum avertis, mais il désigne aujourd’hui tellement de réalités différentes qu’on en arrive à des quiproquos portant in fine préjudice au message qu’on souhaite faire passer.

    Personnellement, le Revenu de Base désigne clairement le mécanisme de redistribution, peu importe le système monétaire dans lequel il s’insère. Dans ce cadre, parler de « financement » du Revenu de Base n’est donc aucunement gênant.

  2. @Cedric On parle bien des arbres, pourtant le pommier n’est pas le chêne.

    Je crois donc qu’au contraire, le terme RdB est suffisant, désignant une somme monétaire allouée inconditionnellement et cumulable, cette définition englobe tous les RdB possibles. De plus sa reconnaissance internationale permet d’éviter de noyer la même notion sous des termes distincts, à un stade trop précoce de son développement.

    Il convient ensuite de distinguer, parmi tous ces RdB, ceux qui sont inféodés à une monnaie existantes, ceux qui sont la base même d’une monnaie, et enfin ceux qui sont la base même d’une monnaie libre, c’est à dire indexés à une masse monétaire selon la TRM, assurant la symétrie temporelle.

    Ensuite quand tout le monde aura bien compris ce qu’est un arbre, on nommera différemment en effet le pommier et le chêne. Mais il convient de le faire au moment où cela sera rendu nécessaire, parce qu’il y aura profusion de RdB de nature différente, reconnus par tous comme étant bien des RdB, mais ayant quelques caractéristiques distinctes.

    Cf le lièvre et la tortue, il faut savoir avancer, sans besoin de se presser, car tout vient à point à qui sait persévérer et patienter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.