Monnaie Libre n°53 La TRM en miroir

Dans cet épisode spécial, la TRM est vue en miroir avec Etienne, journaliste et auditeur de Monnaie Libre, qui voulait la questionner autrement. Une surprise inattendue vient alimenter le contenu du podcast avec une question de… Cédric Villani, dont l’apparition ici, provient probablement du hasard, à moins que ce ne soit de la nécessité…

Fondements, développement, transition, démonstrations, perspectives et parallèles, les questions touchant des domaines connexes et non-connexes relatifs à la TRM sont posées et développées ici longuement et en détail, de quoi bien approfondir l’approche et la compréhension du sujet.

Etienne et Galuel

Etienne et Galuel

  • Première pause musicale « Alone » cc-by-sa Tryad
  • Seconde pause musicale « Breathe » cc-by-sa Tryad
  • Troisième Pause musicale « Une alchimie secrète » licence Art Libre de Lessazo
  • Générique GNUArt « no more dreams » de nighter

cc-by-sa Monnaie Libre


Commentaire

Monnaie Libre n°53 La TRM en miroir — 38 commentaires

  1. Je résume ci-après ce que j’ai compris de la Théorie Relative de la Monnaie (TRM) :

    -une monnaie qui satisfait à la TRM (monnaie TRM) ne peut être créée que pour les êtres humains et ce d’une seule façon qui consiste à allouer à chaque individu, sur une base régulière de sa naissance à son décès et ce quelle que soit l’époque où se situe son existence, la même quantité d’unité de compte de la monnaie.

    -Une unité de compte de la monnaie à un instant donné est définie comme étant un pourcentage donné fixe de la masse monétaire totale accumulée à cet instant par la zone monétaire depuis sa création.

    -Il n’y a normalement pas de possibilité prévue que cette monnaie puisse être détruite.

    -Les banques d’une zone TRM gèrent la monnaie déposée par leurs clients, mais ne peuvent émettre sous forme de crédit aucun moyen de paiement qui puisse être échangé avec de la monnaie TRM spécialement créée à cet effet.

    -L’État se finance en monnaie TRM via l’impôt, les taxes, la vente de services, à l’exclusion de toute création monétaire directe.

    -Cela garantit la symétrie tant au sein de l’espace des citoyens que dans le temps des générations successives, de la création monétaire en termes d’unité de compte de monnaie TRM.

    Je me pose alors la question de comprendre la forme que peut prendre le financement des activités économiques dans un tel système. Par exemple comment va pouvoir être réalisée une levée de capitaux nécessaires à la réalisation d’un projet industriel ?

    Ne va-t-on pas voir apparaître une deuxième monnaie, gérée par les banques, et gagée sur la monnaie TRM déposée par les individus dans celles-ci ?. Cette deuxième monnaie pouvant se comporter vis à vis de la monnaie TRM de façon similaire au dollar vis à vis de l’or lorsque celui-ci était la valeur en réserve stockée dans la banque fédérale.

    • Galle, avant d’aller vers de telles prospectives, il faut très bien réaliser la base. Notamment, si on imaginait que la monnaie dominante € devienne une monnaie libre, il faut répondre aux deux questions suivantes :

      – Quelle serait la monnaie moyenne par individu ?
      – Combien d’€ auraient donc ensemble, en moyenne 1000 individus ?

      • Bonjour,

        Si on raisonne au niveau de la zone Euro qui doit représenter environ 300 millions de citoyens utilisant l’ Euro Il y a une masse monétaire M3 de 10 060 milliard d’euros, soit environ 33 500 € par citoyen.

        1000 citoyens auraient donc un capital de 33,5 millions d’Euro libre.

          • Pour disposer du capital que demande son projet il est possible :

            Soit d’ épargner,

            Soit de s’adresser à un cercle proche d’amis pour leur demander un prêt ou bien de s’associer au projet que l’on veut mener.

            Soit de s’ adresser à une banque ou au sens large un marché financier, qui aurait reçu mandat de ses déposants de placer leur épargne. Reste alors à trouver le juste taux d’intérêt de ce prêt et à imaginer les mécanismes de protection du prêteur qui le convaincront de ne pas demander un taux d’intérêt trop élevé.

    • « Il n’y a normalement pas de possibilité prévue que cette monnaie puisse être détruite. »

      Voilà un point sur lequel je m’interrogeais. Que devient la monnaie d’un individu qui quitte le système ?

      De même si on ne peut pas parler d’inflation ou de déflation au regard d’une population à peu près constante, ne peut on pas constater ce type d’effet lors de changement brutaux (guerre ou pic de natalité) de la taille de la population ?

      • Je pense que la TRM n’ impose rien de spécial en ce domaine si ce n’est qu’ elle prend explicitement en compte la durée de vie limitée des individus dans sa stratégie de création monétaire. En l’occurrence pour nous les règles habituelles de succession complétées éventuellement par un testament devraient s’appliquer. Si aucun héritier ou disposition testamentaire n’existe, le parti pris pour les individus de la TRM m’inciterait à voir l’argent veuf et le produit d’une éventuelle vente par l’ État des biens du défunt être réparti entre tous les participants à la monnaie TRM !

        En ce qui concerne l’inflation ou la déflation elles ne me paraissent pas être forcement indésirables lorsqu’elles ne sont pas le produit de bulles spéculatives provoquées par une création monétaire incontrôlée.

  2. Dans un système de monnaie TRM les banques ne disposant pas de l’effet de levier, leur mode de fonctionnement va devoir forcement changer. De nouvelles façon d’agréger l’épargne pour réaliser des projets gros consommateurs de capital devront certainement être imaginés. Il me semble qu’une réflexion (simulations ?) sur ce sujet est nécessaire car rien ne serait pire que l’utilisation d’ une monnaie TRM soit suivie d’une période de marasme par incapacité des acteurs économique à savoir monter des projets un peu conséquents. Après tout j’ai retenu d’un très intéressant Podcast sur la Révolution Française disponible sur ce même Blog que les gens avaient associé dans leurs esprits la nouveauté des Déclarations des Droits de l’ Homme de 1789 et 1793 et les évènements de La Terreur qui avaient suivi, discréditant très injustement des principes qui ont du attendre 1946 pour revenir au devant de la scène. Ce serait là un piège dramatique pour la TRM qui parait être une idée lumineuse.

    • C’est vrai qu’ il vaut mieux se préoccuper un peu en avance des conditions concrètes d’utilisation d’un nouveau système. Ce que je crois réaliste de penser c’est que c’ est la coopération qui devrait être le maitre mot décrivant l’ essence des relations devant exister entre les acteurs économiques d’ une zône TRM. La perspective de profits individuels faramineux y est bien sûr à oublier et dans un premier temps de « désintoxication » ce serait peut-être un facteur inhibant pour les entrepreneurs pensant encore trop dans l’ancien paradigme. D’un autre côté l’émergence de nouveaux acteurs économique prendra le temps de la prise de conscience de leurs nouvelles capacités d’action.

      Sur le plan de la théorie TRM, j’ ai un doute sur le fait qu’un dividende régulier constant soit vraiment l’ optimum pour assurer l’égalité entre les citoyens et entre générations. Si je suis bien d’accord avec le fait que le premier dividende doit être le même pour tout le monde et dépende sans autre information disponible, de l’espérance de vie moyenne dans la population (disons 80 ans pour fixer les idées), par contre je ne comprends pas qu’ un individu arrivé déjà à 60 ans et qui aura alors une espérance de vie bien supérieure à 80 ans, continue à toucher le même dividende qui va à coup sur trop l’avantager en terme d’accès à la création monétaire par rapport à quelqu’un qui va sagement partir à 80 ans ! En d’autres termes il me semble que idéalement le dividende devrait diminuer au fil du temps.

      De même ne faudrait-il pas prendre en compte le fait que nos chères épouses ont une espérance de vie bien supérieure à la notre ?

      • @Maxime :  » j’ ai un doute sur le fait qu’un dividende régulier constant soit vraiment l’ optimum pour assurer l’égalité entre les citoyens et entre générations » à ce sujet tu dois lire la TRM 2.718, ou encore uniquement ses équations dans la TRM version mathématisée, qui n’admettent qu’une et une seule forme de solution.

        Les mots se taisent devant les théorèmes mathématiques. Modifier les fondements d’une solution par des intuitions et des ajouts, conduit forcément à la destruction de la symétrie qui pose les conditions logiques de la solution.

        C’est comme si tu disais « j’ai des doutes quand au fait que pour que la somme des angles a+b = 90° il faille forcément que le troisième soit c=90°, je verrais plus 80°<=c=<100° selon les cas". Si tu as "des doutes" c'est que tu n'as pas encore étudié les fondements, raisonnements, équations et conclusions de la TRM, et tu en parles sans la connaître. Si tu la connaissais dans ses démonstrations logiques et si tu t'appuyais sur le raisonnement, tu choisirais librement d'exercer la première liberté économique, tu choisirais une monnaie non-libre, une monnaie où certains hommes, auraient des privilèges de création monétaire relativement aux autres hommes dans l'espace ou dans le temps, ou bien tu choisirais une monnaie libre, de ton propre chef, sans avoir aucun doute concernant la nature de la monnaie choisie par toi.

        • Ok je vais rentrer dans le détail de l’analyse mathématique de la TRM. Mais enfin quand tu dis te baser sur une durée de vie moyenne pour définir le montant du dividende, j’ai le sentiment que tu t’intéresses plus à l’égalité entre populations qu’à l’égalité entre individus. Je prend à dessein un exemple un peu caricatural : imaginons qu’une sous-population adopte après je ne sais quelle mutation génétique un cycle de vie bien plus court que le reste de la population. Les gens de cette sous-population ont des enfants plus tôt que les autres et meurent aussi bien plus tôt. ces gens vont certainement être désavantagés en terme de création monétaire reçue pendant leur vie et ce n’est que par le biais d’ un éventuel héritage que les enfants reçoivent de leurs parents que l’égalité sera retrouvée.

          La métaphore des triangles tombe un peu à plat si notre espace est à courbure variable. On aura en effet des sous-populations de triangles euclidiens, hyperboliques, sphériques et autant de sommes différentes de leurs 3 angles … Mais enfin une métaphore n’est pas faite pour être suivie jusqu’à son extrémité, j’en conviens.

      • Le DU existe déjà un petit peu, donc je traduis tes propositions :

        « le dividende devrait diminuer au fil du temps »
        Je te propose que le montant de ta retraite diminue petit à petit avec le temps! Et si tu arrives à 90 ans t’auras plus rien, par mesure d’équité avec ceux qui sont morts à 65 ans :-).

        « prendre en compte le fait que nos chères épouses ont une espérance de vie bien supérieure à la notre »
        Pareil, est-ce que les femmes au RSA devraient avoir moins que les hommes, pour qu’à la fin elles aient totalisé un montant équivalent?

      • @Maxime la TRM considère la monnaie comme une valeur de référence commune, faisant office d’un contrat commun. L’espérance de vie paramètre de la TRM est l’espérance de vie moyenne, et ne peut en aucun cas être considérée comme une espérance de vie individuelle par ailleurs parfaitement inconnue.

        On peut bien entendu développer des idées théoriques sur la base d’autres fondements, comme l’espérance de vie individuelle (quoiqu’il faille alors donner un moyen non-arbitraire de sa mesure), mais ce ne peut en aucun cas être compatible avec la TRM.

        • 1- « L’espérance de vie paramètre de la TRM est l’espérance de vie moyenne, et ne peut en aucun cas être considérée comme une espérance de vie individuelle par ailleurs parfaitement inconnue. »

          Es-tu d’accord avec le fait qu’une espérance de vie est en fait une fonction de l’âge qui donne en fonction de celui-ci la durée moyenne qu’il reste à vivre et que tu ne t’intéresses dans ton approche qu’à la valeur de cette fonction à l’âge 0.

          2- « On peut bien entendu développer des idées théoriques sur la base d’autres fondements, comme l’espérance de vie individuelle (quoiqu’il faille alors donner un moyen non-arbitraire de sa mesure) »

          En aucun cas je ne considère d’espérance de vie individuelle mais lorsque c’est possible d’espérance de vie de classes statistiquement bien identifiées d’individus lorsqu’on sait effectivement les distinguer sur des critères objectifs, comme par exemple les hommes et les femmes (les assureurs ont cette pratique).

          3- Question :Es-tu d’accord que je retrouve ton cas de la TRM dans le cas canonique d’une seule classe d’espérance de vie dont le taux de vieillissement est de un pour un en unité de temps ?

          • @Maxime je suis d’accord que l’on peut bien évidemment développer d’autres approches en s’inspirant de la TRM. Il s’agit alors dans ce cas de nommer cette approche d’un autre nom et d’en expliquer les tenants, aboutissants et objectifs sous cet autre nom, et en d’autres lieux.

            Pour ce qui me concerne je m’en tiens à expliquer le développement de la TRM et je contribue au développement de monnaies libres selon les fondements de la TRM, c’est pourquoi je ne commente pas ces autres approches.

  3. Cet affinage de l’analyse mathématique de la TRM est intéressant à découvrir. Ce qui est surprenant c’est justement que ce soit dans le cadre de commentaires à un pocast où Cedric Villani est intervenu en personne et où il a promis de voir de plus près ce qui en retournait de la TRM que cette analyse est proposée. Je ne suis pas assez calé en Maths pour dire s’il faut reconnaître dans ce texte le style de notre médaille Field et expert en transport optimal, mais le doute s’installe dans mon esprit…

  4. Galuel je trouve ta dernière réponse à Maxime pas à la hauteur de ton Blog ni de ce que les fondements de la TRM méritent comme justifications solides.

    Tu ne fais l’effort de répondre à aucune des questions qu’il t’a posées et tu parais pratiquer beaucoup plus l’esquive voire le botté en touche que le dialogue scientifique et constructif qui vise avant tout la compréhension des choses.

    Maxime entre autre te demande si tu as compris de son exposé qu’il retrouve tes résultats (sans doute les symmétries d’espace et de temps) dans un cas très particulier de la fonction Espérance de vie.

    S’ il y a des choses que tu n’as pas compris dans son exposé, pose lui des questions. D’ailleurs moi il me semble qu’en fait il doit retrouver tes résultats dans le cas d’une seule espérance de vie avec simplement un ajustement du montant des versements au cours de la vie de chaque individu. Mais cela seul le dialogue constructif peut le confirmer.

    Excuse-moi mais le style « Vis ta vie » et « moi je vis la mienne » et « tu n’as qu’à forker » n’est pas vraiment à la hauteur d’une approche mathématique donc scientifique de ce que doit être une bonne monnaie libre.

    • @Arthur Je cite : « « tu n’as qu’à forker » n’est pas vraiment à la hauteur d’une approche mathématique donc scientifique de ce que doit être une bonne monnaie libre »

      La réponse est : si, et n’appelle ni commentaire, ni débat, ni négociation.

      • J’ ai l’impression que tu es vexé et que ça te fait pèter les plombs. C’est vraiment dommage et j’espère que Cedric Villani ne va pas lire ce fil de discussion (ni qu’il en soit à l’origine !! ). Tu te rends compte de ce que tu fais ? C’est comme si dans un Logiciel Libre l’auteur jouerait les vierges effarouchées lorsqu’on lui suggererait que là dans un coin du code il y a un bug ou bien que telle fonction pourrait employer un algorithme plus sûr et plus efficace.

        Il faut que tu te ressaisisses Galuel !!

        Salutations Respectueuses et Libres.

        • Impression parfaitement légitime en tant que point de vue relatif. Mais non, j’assume pleinement ma position, sans être ni effarouché, ni surpris, ni subir quelque émotion que ce soit. Quand un joueur d’échecs a évalué correctement les variantes, il n’est pas surpris, il sait parfaitement la valeur du plan qu’il a choisi, ainsi que les raisons qui sous-tendent ce plan. J’aurai peut-être l’occasion plus tard d’expliquer cela dans les détails et dans le développement, mais ce n’est pas sûr puisque cette économie est non-libre.

  5. Bonjour à tous Amis des Monnaies non privatrices des libertes.

    Moi je serai assez d’accord pour poursuivre le dialogue avec Maxime et peut-être l’aider à aller au bout de ses intuitions. Je pense que de toute interrogation il y a quelque chose de bon à obtenir si la pensée reste rigoureuse. Je peux comprendre que Galuel ne veuille pas trop s’y investir pour le moment, il doit avoir suffisamment de choses à faire par ailleurs. Mais avec sa permission je pense que ce Blog peut très bien fonctionner en mode peer to peer tant que c’est dans l’objectif de sonder les problématiques issues du domaine des monnaies libres non privatrices de liberté.

    Vive le dialogue constructif !! et Bonne journée à tous.

  6. je viens de découvrir que la page Wikipedia sur La Théorie Relative de la Monnaie a été supprimée et que celle sur OpenUDC est aussi menacée !!

    Ces idées font-elles si peur qu’il faille éviter au maximum leur propagation ?

    Galuel, il me semble que tu as des ennemis bien plus dangereux que ce pauvre Maxime qui ne veut que peaufiner ce que tu as avancé !!!

  7. Salut Arthur,

    Je ne connaissais pas cette info sur ce qui se passe chez Wikipédia. Est-ce que le coup bas vient de Bitcoin ou bien en vérité des chiens de garde du système actuel ?

    En tout cas je ne regrette pas de m’ être intéressé au sujet de la TRM. Avec le temps libre du Week-End je vais pouvoir continuer à rédiger mes réflexions.En tout cas avec le recul je suis convaincu que mon idée de considérer l’intégralité de la courbe d’ espérance de vie de la population améliore la qualité des symméties dans l’espace et le temps recherchées par Galuel. Si la population peut être décrites par une partition en plusieurs courbes d’espérance de vie, les symmétries obtenues seront encore meilleures (même s’il faut tempérer cela avec le risque de fraude consistant à tricher sur sa classe d’appartenance).

    En tout cas la censure sur la TRM et OpenUDC fait redoubler l’envie d’en parler er de faire caisse de résonnance.

  8. Bonsoir Galuel,

    Est-ce que tu as une idée claire sur les raisons qui poussent Wikipedia à supprimer les pages relatives à la TRM et à OpenUDC ?

  9. Bonsoir, besoin de votre aide pour peaufiner le projet, et comme je ne sais pas où contacter Galuel sur un forum, je propose ici :

    Projet de société alternative décentralisée;
    autour d’un projet de ferme 2.0- écovillage en expansion constante

    utilisant une monnaie libre et symetrique: Ucoin/OpenUDC ou autre (!)
    utilisant un systeme de democratie 2.0 (web & portative)

    Structure:
    Décentralisé informelle, puis plusieurs associations/cooperatives partout avec une chartes en commun.
    Objet des assocs : acheter, et mettre à disposition des terres agricoles
    pour les fermiers, autoconstructeur, artiste et artisans,
    dans le but de cultiver, de produire, d’échanger, de construire, et d’accueillir toute personnes,
    D’organiser des evenements […]

    Plan initialement prévu avant de débattre avec vous de la TRM transition et de la distribution initiale:
    Financement participatif:
    en monnaie fiat (€, $) et non fiat (BTC, NXT)

    Objectif: pour avoir un système perpétuel expansionniste, il nous faut un apport constant de prêt ou de financement.
    Une fois nos contrats honoré, les terres autonomes, nous pouvons éventuellement basculer sur un autre fonctionnement.

    3 types d’actions pour attirer un maximum de personne:
    si 1 marche pas –> 2, si 2 marche pas –> 3.

    1. crowdfunding classique : avec 0 ou 10% de contrepartie(s) une seule fois.
    Conséquence : les associations vont distribuer 0 à 10% de monnaie locale une seule fois.

    2. social bank : investisseurs prêtent et sont remboursés 10% par an en monnaie locale.
    Conséquence : les associations vont distribuer chaque années 10% de monnaie locale jusqu’à remboursement.

    3. mise sur le marché (IPO) :
    vente d’abonnements : actif sur un asset exchange décentralisé permettant une rente de cryptomonnaie locale à hauteur de 10% de leur investissement
    = dividende.
    Conséquence : les associations vont distribuer chaque années 10% de monnaie locales jusqu’à ce qu’on ai un plan de rachat des abonnements,
    ou bien, ce sont des abonnement avec expiration.
    Leur investissement est libre et l’abonnement est échangeable sur une place de marché décentralisée : ils peuvent le revendre à d’autres; de même pour la monnaie locale.
    Si elle est échangeable, ça veut dire que d’autres la rachète.

    Mais en TRM ce petit 3 c’est peu être la même chose :
    4. achat d’un abonnement/actif qui permet la distribution du dividende universel.
    Contrainte Question 1 : un seul abonnement par personne et a quel prix? Possibilitée d’acheter 0.1 abonnements ? Ca reste symetrique non ? Si quelqu’un veut en acheter 16 ?

    Question 2 : est-ce que le dividende universel est la seule monnaie en circulation ?
    Question 3 : De même, est-ce possible :
    imaginons que l’actif qui donne droit au dividend universel se nomme ABO :
    Pour chaque terrain nous créeons 2000 ABO et proposons à la vente 1000 ABO à 30€.
    Les 1000 ABO restant sont distribués aux membres intérieurs de la ferme et aux locaux, lors d’operation marketing ou d’event.

    Outils :
    Monnaie Libre OPenUDC/UCOIN
    Voting system democratie 2.0, tirage au sort sur la blockchain, app referendum/vote/chatbox/levée de fond
    Validation des personnes que l’on rencontre et qui veulent démarrer un lieu; (web of trust)
    Outil de constitution d’un groupe de pionniers selon compétence : neo-paysans et autoconstructeur en premier. (peut être un simple site web)

    Code de la monnaie:
    Symetrique présent futur, l’abonnement donnant droit au dividende universel est toujours au même prix? (question 1)
    Dividende universel à chaque entrant capé à 1 part/personne? (question 1)
    Son propre systeme de taxation voté et mis en route grâce au voting system au block X

    Organisation de la banque:
    Il y a bien une unité centrale qui émet le dividende universel. Elle est codé sous un smart contract (NXT/Ethereum) et contrôlé par les users.
    C’est un système décentralisé avec des éléments centralisés mais (vraiment) démocratique car non corruptible (= smart contract)

    Estimation :
    Réseau d’Ecovillage/ferme associative permaculturelle:

    Données recueilli auprès de groupe autonome sur des terres agricoles;
    Création de zéro : levée de fond pour 1 à 100 fermes.
    Coût d’une ferme: un terrain entre 1 et 10hectares, 5000€ à 50 000€ ,
    Coût des outillages : 5 000€ à 25 000€
    Coût des habitats léger pour les premières locations ou habitats: 5 000 à 25 000€

    Developpement d’un tissu social avec les locaux.
    Economie du style :
    – Vente des produits bios, frais et transformés en conserves ; plantes et fruits séchés ; herbes, vinaigre et huiles aromatisés ; miel ; fromages, etc.
    – Vente de produits artisanaux : tricot, couture, poterie, vannerie, bijoux, peinture, etc. Tout sera mis en valeur dans une petite boutique, sur les marchés locaux, les festivals spécialisés et les salons professionnels.
    – Stages spécialisés : traction animale, permaculture, éco-construction, etc.
    – Ateliers variés : apprendre à faire son pain, la cuisine végétale et les conserves, à fabriquer ses produits ménagers et cosmétiques, etc.
    – Formations professionnelles : pour un public défavorisé/en difficulté ou en insertion socio-professionnelle
    – Wwoofing (1) et nuits sur place dans des éco-constructions.
    – Eco-Camping à la ferme : Une partie du terrain sera réservée pour un éco-camping ou un eco-gîtes. Il sera aménagé avec des places, des sanitaires, des barbecues, des points d’eau et d’électricité, etc.
    – Eco-resto : auberge ou table d’hôtes qui propose une cuisine traditionnelle et artisanale avec les produits de la ferme et de la région.
    – Préparation et organisation de nombreux festivals de la nouveauté et de l’innovation en matière de décentralisation. Par exemple : de nombreux rendez-vous citoyens qui utilisera une cryptomonnaie locale créée pour l’événement. Il s’agit de faire découvrir au public l’utilisation de la cryptomonnaie, l’organisation citoyenne democratique et de faire la démonstration de l’autonomie alimentaire.

    Pour résumé, le projet à de nombreux buts :

    – Promouvoir un système autonome avec un impact positif sur l’environnement ;
    – Promouvoir la démocratie décentralisée afin de faire basculer le monde vers une démocratie plus citoyenne (proposer ou inspirer des listes citoyennes décentralisée le plus vite possible) ;
    – Promouvoir l’utilisation des cryptomonnaies et des monnaies locales bâties sur celles-ci ;
    – Repenser la distribution des terres ;
    – Repenser la distribution de l’énergie et de la nourriture ;
    – Repenser la place du paysan, la place des artistes et des artisans ;
    – C’est une surface d’expérimentation citoyenne ;
    – Essaimer, devenir plus gros, pour être plus influente ;

  10. Projet ambitieux ! Je ne comprends pas trop le sens du fait qu’il vous faille un apport constant de prêt ou de financement.

    • Une monnaie libre et symétrique ne réalise-t-elle pas cette création monétaire apte à financer les échanges dans votre communauté ?

  11. Bonjour,
    j’aimerai pointer une chose que je ne comprend pas.
    Au environs de la 42ème minute vous dites que la monnaie, si elle avait été libre durant 40 ans chacun aurait 33000 euros sur son compte (sous réserve de ce qu’on en fait évidemment).
    Cela fait donc un dividende de 68 euros par mois en gros (si un revenu équitable avait été versé donc).
    Comment une économie peut elle marcher sachant que cette création de monnaie est diffuse et minime, elle ne peut servir a de grands projets ? ou alors les banque de dépôts et d’affaire ne sont pas séparés et le banques peuvent toujours se servir de ces fonds propres pour prêter l’argent sous forme de crédit ?
    (désolé je suis novice dans ce domaine)

    • @gcatapia le Dividende Universel (DU) n’est pas un « revenu », c’est la part de monnaie libre co-produite. Ceci étant précisé, oui, 33 000 par compte (et même 66 000 si l’on compte la double masse monétaire) c’est juste.

      Mais l’euro étant une monnaie faussée la comparaison ne donne qu’une vague idée, car le champ des valeurs économiques serait aussi très différent (voir la vidéo 4ème singe à ce sujet).

      Maintenant répondons à la question : « elle ne peut servir à de grands projets ? » :

      – Que signifie « grands projets » ?! Est-ce une définition absolue de la notion de « projet » partagée par tous les hommes en tout temps, ou bien d’une notion relative, estimée comme telle par certains hommes ? Si ce sont certains hommes qui l’estiment comme « grand projet » il n’y a pas à créer plus de valeur économique commune à tous les hommes, ces hommes là doivent prendre leur responsabilité sans engager celle de ceux qui ne l’estiment pas comme eux.

      – Si 1 homme possède en moyenne 33 000 unités monétaires, que 10 000 hommes estiment ensemble, indépendamment des autres hommes, qu’il y a un « grand projet » à réaliser, et sous réserve de respecter la non-nuisance vis à vis d’autrui, que ce projet soit réalisable… Combien ces 10 000 hommes posséderaient en moyenne comme unités monétaires disponibles pour mener à bien un « projet » !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

*